Votre interlocuteur dédié

02 40 42 07 28

  • Choisir votre langue
    • Anglais
    • Espagnol
    • Allemand
    • Italien

 

 

 

Il faut savoir que l’employeur a une obligation générale en matière de santé et de sécurité. Il doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Le Code du Travail stipule que, lors des fortes chaleurs, l’employeur est tenu de :

 

  • Mettre à disposition des travailleurs de l’eau potable et fraîche 
  • Veiller à ce que dans les locaux fermés, l’air soit renouvelé et ventilé 

 

Même si la loi ne prévoit pas de température au-dessus de laquelle un salarié peut quitter son poste de travail. L’INRS et la CNAMTS considèrent qu’au-dessus de 33°c, les travailleurs s’exposent à des dangers sur leurs santés. 

 

Chantiers, BTP

 

L’employeur peut mettre en place des mesures simples et efficaces pour les salariés des entreprises du bâtiment et des travaux publics comme : 

  • Le changement des horaires de travail
  • Limiter le travail physique
  • Prévoir de l’eau fraîche près des postes de travail (3L d’eau minimum par jour et par salarié)
  • Aménager des aires de repos climatisées ou des zones d’ombre

 

Pour indemniser ou récupérer les heures perdues liées à la canicule, l’employeur peut avoir recours au dispositif d’activité partielle, à la récupération des heures non travaillées ou bien s’adresser à la caisse régionale de congés intempéries du BTP.

 

Bureau

 

Dans les bureaux, les seuils de 20°c à 22°c permettent un confort thermique aux salariés. Pour atteindre ces degrés, l’employeur peut miser sur la climatisation ou bien sur des ventilateurs. Voici quelques autres conseils pour lutter contre la chaleur :

  • Portez des tenues dans des textiles adaptés (cotons, lin…)
  • Créez un courant d’air dans le bureau 
  • Adaptez votre déjeuner (léger et frais)
  • Buvez beaucoup d’eau et de boisson chaude (à l’exception du café)
  • Demandez à télétravailler à votre employeur 

 

Le droit de retrait 

 

Pour les situations les plus dangereuses, il existe un droit de retrait. C’est-à-dire lorsque le salarié fait face à une situation de danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé, il peut quitter son poste de travail. Selon l'article L.4131-3, aucune sanction disciplinaire ni retenue sur le salaire ne peut être prise à l'encontre d'un salarié disposant d'un motif légitime et raisonnable.  

Le droit de retrait est réservé aux situations extrêmes liées au secteur d'activité et au poste de travail de chaque individu. 

 

Travailler sous de fortes chaleurs présente de gros dangers sur la santé physique et mentale des travailleurs. L’employeur a un rôle à jouer dans la prévention. Il doit inciter ses salariés à adopter les bons réflexes. 

Bientôt la fraîcheur va revenir, mais nous ne serons pas à l’abri d’une nouvelle vague de chaleur au cours de l’été. Alors faites attention à vous ! 

 

 

Sources : 

 

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006903157

https://www.inrs.fr/publications/essentiels/travail-forte-chaleur.html

Note du client :
9.5/10
(122 avis)
10/10
23/09/2021 
- JB1716362
HABILITATION ELECTRIQUE H1V - Septembre 2021
Bon centre de formation