Votre interlocuteur dédié

02 40 42 07 28

  • Choisir votre langue
    • Anglais
    • Espagnol
    • Allemand
    • Italien

 Raynald Pichon Prematech

 

Raynald, peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ?

 

J'ai commencé dans la logistique. Mon expérience en tant que formateur a commencé à se forger lorsque je suis devenu encadrant technique. Je travaillais au sein de l’Association Intercommunale pour un Retour à l'Emploi (AIRE) ; une association engagée pour l’insertion et la réinsertion professionnelle.

Puis, j’ai travaillé dans un centre de formation à Saint Nazaire, pendant quatre ans en tant que testeur-formateur. Durant ces quatres années, j’ai pu développer des compétences qui m’ont permis par la suite, d’être embauché chez Prematech.

 

Tu es formateur chez Prematech depuis maintenant 2 ans et demi. Sur quelles formations interviens-tu ?

 

Je suis référent CACES® chez Prematech. Autrement dit j’interviens sur l’ensemble des formations CACES® proposé par notre organisme de formation. Mais j’anime également les formations gestes et postures, échafaudages, travail en hauteur, port du harnais, chef de manœuvre ainsi que la formation pont roulant en réalité virtuelle.

 

Qu'apporte selon toi, la réalité virtuelle  dans la formation pont roulant, aussi bien du côté formateur que du côté stagiaire ?

 

Du côté formateur, le fait d'immerger nos stagiaires en réalité virtuelle lors de la partie théorique, me permet de déceler très tôt les éventuelles craintes voire inaptitudes à la manipulation d'un pont roualnt. C'est un gain de temps intéressant qui permet de détecter très rapidement les points qui seront à travailler lors du passage à la pratique.

Du côté des stagiaires, la réalité virtuelle leur permet de découvrir une nouvelle façon de se former et je dois dire que cette façon de faire, génère un certain enthousiasme de leur côté.

Les stagiaires sont aussi plus en confiance du fait de pouvoir travailler, s'essayer sans danger, à la manipulation d'un pont roualnt. Cela permet de débloquer pafois des craintes en amont de la partie pratique. 

 

Qu’est-ce qui te passionne dans le métier de formateur ?

 

Transmettre et partager mon expérience et mes compétences pour faire progresser mes stagiaires. Même quand il s’agit de former des personnes en "recyclage". On pourrait croire qu'un stagiaire en recyclage connaît déjà son métier et qu'il vient par obligation. Or, on se rend compte bien souvent que certains de nos stagiaires n'ont pas touché à un engin parfois depuis plusieurs mois, voire plusieurs années et qu'ils ne sont plus compétents d'un point de vue sécurité. Je pense d'ailleurs que le recyclage tous les 5 ans est insuffisant. On s'aperçoit que certaines personnes au bout de 5 ans ont beaucoup perdu… Par exemple, sur la formation engins de chantier, nous sommes sur un recyclage tous les 10 ans. C'est beaucoup trop long et surtout dangereux pour la sécurité des personnes.

 

Quelle vision as-tu  de notre organisme de formation ?

 

Chez Prematech, la notion d’évolution est très présente. On ne cesse d’aller vers l’avant. C’est une entreprise pleine d’ambitions, de nouveaux projets et qui garde toujours un esprit de famille et de confiance. Ce sont des valeurs importantes qui nous permettent de grandir chaque jour.

De plus, le confort dans lequel nous avons la chance de travailler depuis notre arrivée dans nos nouveaux locaux, nous permet d'accueillir nos stagiaires dans d’excellentes conditions ce qui est gratifiant aussi pour nous.

 

Comment définirais-tu le métier de formateur ?

 

S'adapter à nos stagiaires, à leur environnement professionnel, aux difficultés techniques rencontrées : c'est ça être formateur.

Pour illustrer, il m’est arrivé d’animer une formation dans une cuisine au sein d'une entreprise cliente, à l’aide d’un drap blanc pour projeter mon support de formation, car aucune salle n’était disponible ce jour-là !

 

Tu as également de forts engagements à l'extérieur de ton travail. Tu peux nous en parler ?

 

Je suis éducateur sportif depuis 1996, année durant laquelle j’ai obtenu mon brevet d’éducateur fédéral (BEF). Depuis trois ans, j’évolue au sein du groupement des clubs de foot de Blain, Le Gavre, La Chevallerais. C’est mon second métier. 

Au total, j’entraîne une dizaine d’équipes et je coach tous les week-end les U18 garçons et les seniors féminines.

Mes 24 années en tant qu’éducateur sportif m’ont amené au métier de formateur, car ce sont deux métiers qui se complètent. J'enseigne le football à mes équipes comme je transmets mes connaissances lors de mes formations. 

 

Ce que j’ai appris au football, c’est de gérer des groupes de personnes, jeunes à sénior. Appréhender des personnes de tous âges, de tous milieux, m'a permis de développer une aisance à l'oral très utile dans mon quotidien de formateur. 

 

 

Pour toute information sur nos prochaines dates de sessions de formation CACES® :

 

• Vous pouvez consulter nos calendriers de dates de sessions en cliquant ici

 

• Vous pouvez nous contacter en direct au 02 40 42 07 28

• Vous pouvez également nous faire part de votre besoin à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.